Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

11 juillet 2007 3 11 /07 /juillet /2007 10:50

Je rêve d'être un homme d'affaire pour parler business autour d'un repas. Il y a des restaurants qui inspirent les conversations sérieuses, les discussions d'adultes qui manient de gros chiffres et font des plans sur la comète.

Je suis allé déjeuner avec Mademoiselle Dao, journaliste et éditrice d'Oriental Outlook, le magazine d'actualité qui a publié, et sérieusement coupé, mon article sur les bords de l'eau. Sujet hautement controversé, le comportement des chinois au bord de l'eau ne pouvait se passer d'un examen soutenu de la part de la direction de la revue.

Mademoiselle Dao est une charmante Nankinoise qui a passé plusieurs années en Europe et qui a la responsabilité de cette page, « Heading Est », qui donne la parole à un étranger. Elle dit que c'est la première fois qu'un organe de presse chinois le fait. De retour en Chine, elle a travaillé à Pékin puis s'est fait embaucher par ce magazine basé à Shanghai. Elle affirme qu'il s'agit d'un des trois magazines main stream les plus importants de Chine. Main stream, c'est une notion qui revient souvent dans sa conversation, c'est une marque de qualité à ses yeux.

Nous n'avons pas parlé directement des découpages qu'elle a fait subir à mon texte. Je ne voulais pas me plaindre, ni   passer pour un emmerdeur. Mais elle m'a expliqué se façon de procéder. Elle demande à l'étranger un article de 1500 mots anglais et doit composer, à partir de cela, un texte chinois d'un tiers plus court. Cela lui donne la latitude qu'elle juge nécessaire pour rendre le texte « publiable ».  

A côté de nous, des Américains parlaient business et ne quittaient pas des yeux leur ordinateur portable. Ils mangeaient sans payer la moindre attention à leur sandwich. « Regardez donc ce que vous mangez, bougres d'andouilles ! » Mademoiselle Dao se moquait d'eux, aussi, elle dit qu'au bureau, gens disaient qu'elle s'était européanisée, et qu'elle aussi, il lui fallait des pauses repas véritables. Pour moi, ce n'est pas spécialement européens, c'est humain : manger, c'est un moment important, il faut le respecter un minimum. D'ailleurs, tout le plaisir de parler business, c'est d'avoir de la bonne bouffe. Les businessmen, remarquez bien, ne vont jamais dans des boui-boui.

Nous en sommes venus à faire des projets d'avenir, avec Mademoiselle Dao. Un voyage en France avec des étudiants, l'année prochaine, sponsorisé par des entreprises françaises et couvertes par les médias chinois. On irait à Lyon, on visiterait les musées, guidés par mes amis de là-bas, et on irait regarder un match de l'Olympique lyonnais. Vivent les déjeuners business !

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans saveurs
commenter cet article

commentaires

Guillaume 12/07/2007 17:24

Merci Delphine pour cette recherche. Je comprends mieux pourquoi cette journaliste employait le mot anglais mainstream comme d'un qualificatif valorisant pour son hebdomadaire.

Francois 11/07/2007 19:31

XIE XIE  chere DELPH de même , je n'ai même pas pensé à regarder sur WIKIPEDIA ! Maintenant j'en sais un peu plus sur main stream ,  c'est vraiment sympa. Je trouve au passage que c'est une jolie expression anglaise qui exprime bien le "courant d'opinion" et en même temps l'image d'une riviére etc.... Ca me réconcilie un peu avec l'anglais tout ça, merci.

Neige 11/07/2007 15:23

Mille merci chère Delph, pour ta réponse si précise et claire. J'avais cherché la réponse moi-même mais je ne l'ai pas trouvée.

Delph 11/07/2007 14:57

(selon Wikipedia "mainstream", version fr)  C'est un mot premièrement apparu dans le domaine artistique, celui du jazz (africo-amériain) plus précisément, dans les 1940s. (selon le wikipedia, notion mainstream version française) comme expression neutre à l'originel, ça signifie que l'oeuvre, le style, etc est proche à la masse, donc ca relève de la culture de masse, ou bien est accessible pour le grd public.
(selon Wikipedia "mainstream", version ang)  Le sens élargis(courant majeur) est bcp utilisé dans le domaine du mass média, dans cultural studies, premièrement aux Etat-unis, (la scinece du média anglo-saxon a une influence importante sur le média en Chine). Ca peut impliquer que l'on suit le courant, on est en vogue, sinon, au sens péjoratif pr les gens et cultures marginaux, c'est d'être "mouton de Panurge".
Ce doit être l'inverse, Neige, c'est 主流 en chinois(d'où 非主流) traduit mot à mot de l'anglais. A savoir que la langue chinoise moderne a bien des mots faits comme ça, surtout dans le dom du média et de la masse culture. ("underground culture") Bien de ces mots sont bcp utilisés avec une sorte de snobisme. Sur cela, un autre ex qui nous sont familiers: la déconstruction 解构。

François 11/07/2007 14:00

Malheureusement , de niveau grand débutant en chinois et maniant assez mal la langue de Shakespeare , je pense que seul Guillaume sera apte à te répondre à cette question . Sur ce bonnes vacances !