Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 09:22

Néocolonialisme sentimental

On accuse aussi les hommes occidentaux de se comporter en néocolonialistes.

Non, je me trompe. Ce sont eux, les hommes occidentaux, qui s'accusent, le soir, devant le miroir de leur conscience, d'avoir une attitude dégueulasse. La mauvaise conscience de l'homme blanc, justement accusé de tous les maux actuels de la terre, le poursuit jusques à son lit et ses sentiments amoureux. Pendant que la femme qu'il aime dort, il la contemple et se pose des questions torturantes : « Est-ce qu'elle m'aime vraiment ? N'est-elle avec moi que pour mon argent, mon passeport, mon appartement ? Et moi, est-ce que je l'aime vraiment ? Est-elle pour moi juste une jolie fille exotique, un divertissement ? Est-ce que je la respecte moins parce qu'elle est chinoise, et la respecterais-je davantage si elle était française ? Est-ce si mal de s'amuser dans la vie, mais est-ce juste de profiter de la vie avec une femme d'un autre pays ? Est-ce que je ne profite pas, en effet, d'un état de fait injuste qui donne à des hommes comme moi des privilèges que n'ont pas des Chinois dix fois plus méritants que moi ? »

Quels privilèges ? Je ne sais pas exactement, mais ce ne sont pas que des privilèges matériels, apparemment. Mademoiselle Zhao dit que, lorsqu'elle sortait avec un Français, les gens de son quartier la considéraient avec respect, comme une dame, et que depuis qu'elle est seule, les gens l'ignorent, voire la méprisent.

Alors l'homme blanc ne retrouve plus le sommeil. On lui a miné le moral avec toutes les suspicions qui entourent les couples mixtes. Même faire l'éloge de la beauté des femmes chinoises, maintenant, il se demande si ce n'est pas politiquement incorrect. S'il ne vaut mieux pas rompre avec son amie. « Mais si elle m'aime sincèrement ? Est-ce possible de s'aimer sincèrement entre les races, malgré les préjugés nationaux ? » L'homme blanc se sent si impur, et il déteste tellement la pureté supposée que les nationalistes mettent en avant.

La fatigue aidant, l'homme occidental ne répond à aucune question et tombe dans le sommeil, malgré la nausée, un peu triste et dégoûté de lui-même.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans sexe-amour
commenter cet article

commentaires

Sylvain 17/06/2016 15:35

"Attitude néocolonialiste", "l'homme blanc, justement accusé de tous les maux actuels de la terre"...est-ce que tous ces tous ces clichés débiles relèvent de lironie ? J'espère que oui. Ce qui arrive de mieux au monde sur le plan culturel et démocratique vient en grande partie du monde occidental, et les asiatiques l'ont bien compris, puisqu'ils admirent les cultures européennes et américaine tout en sachant conserver le meilleur de leur propre civilisation. Leur force, c'est d'ětres capables d'aimer Baudelaire, Edgar Allan Poe ou la peinture impressionniste tout en restant eux-mêmes. La seule chose qui justifierait d'avoir mauvaise conscience, c'est...une mauvaise conscience non justifiée et imposée par des stéréotypes éculés.

Guillaume 13/06/2007 16:02

Ah! Ah! Ah oui, il y a de quoi pleurnicher, en effet. Père ingrat, va, écouter du Bach quand les enfants s'étranglent à l'étage... C'est ça qui va leur apprendre la valeur travail, tu crois ?

ben 13/06/2007 09:38

Corriger des quoi? Non, en ce moment, c'est le matin, je suis en train d'écouter la passion selon saint Jean, tu m'as rappelé dans un autre billet que ce  genre d'émotions fortes existe encore, lui aussi. Dein Jesus ist tot! Les gamins sont en train de faire des bêtises à l'étage et moi je pleurniche sur mes péchés passés et à venir. Ruht wohl, ruht wohl... 

Guillaume 12/06/2007 16:32

Bon, d'accord, on va voir ce qu'on peut faire. Mais dis donc, grand Ben, à cette heure, tu ne devrais pas être en train de corriger des copies de philosophies, des fois ?

ben 12/06/2007 11:11

Ce que dit Acrmite aux singes revele une perception assez aigue de nos ridicules mais cela paraît un peu déprimant et, moi, ça m'enerve un peu (tres peu). Ca me rappelle un proverbe , celui du singe qui regarde le doigt quand on lui montre la lune. Quand il se trouve en face de la culture chinoise, le singe, au lieu d'essayer d'y rentrer, regarde à côté de lui, se gratte les couilles et voit les autres singes et la mode sinophile qui les occupe. Personnellement, j'habite dans un trou duquel le premier sinophone doit être distant d'une centaine de kilometres, sans parler des sinophiles. Si j'en avais le temps, l'energie, tout ça, suivre un cours de chinois, aller en Chine, ce serait mon rêve. Alors se faire virer d'un cours de chinois pour des bêtises, je trouve cela regrettable. Apprenez le chinois, sortez une jolie Chinoise lettrée, jeunes gens, faites ça pour moi.