Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

11 février 2007 7 11 /02 /février /2007 00:01

On m'avait dit de ne pas rater Nikko. Une bourgade situee a un peu plus d'une heure de Tokyo, dans les montagnes, ou les temples sont tres anciens et le pelerinage obligatoire.

J'y suis alle a moitie par devoir touristique et a moitie pour faire du train. Titulaire d'un "pass" de sept jours qui me donnait la gratuite sur tout le chemin de fer japonais, c'etait dommage de ne pas en profiter. En meme temps, ce dont j'avais envie, c'etait Tokyo. J'avais eu ma dose de temples a Kyoto.

Arrive a Nikko, je choisissais de loger dans une chambre normale, un lieu clos que je ne partagerais avec personne, ou personne ne me ronflerait dans les oreilles.  L'hotel possedait un bain avec vue sur la riviere en contrebas. Quand je dis vue, je veux dire que le voyageur avait la sensation de se baigner dehors car la baie vitree avancait dans le bois pres de la riviere. L'eau a quarante degres m'a fait fondre le soupcon d'envie de marcher jusqu'aux temples. Dans l'eau et dans la brume du bain, je me suis dit que c'etait une experience qui se suffisait a soi, de se baigner ici, qu'il n'etait pas necessaire de se fendre d'une visite culturelle.

Je me suis un peu promene avant le diner. Dans un cimetierre bouddhiste, les habitants avaient tricote des bonnets de rastaquere pour les statues sacrees. La mousse faisait deja office de couverture, mais avec ces bonnets rouges, les voila pares pour l'hiver.

Quand vint l'heure de diner, je m'apercus que je n'avais pas d'argent. C'etait un signe que ce que je desirais le plus, c'etait de vivre cette journee au ralenti. C'est ce que j'ai fait, et je suis parti de Nikko, le lendemain matin. sans jeter le moindre coup d'oeil sur les fameux temples. Il faut savoir desobeir, parfois, aux injonctions touristiques et patrimoniales.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Japon
commenter cet article

commentaires