Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

3 juillet 2007 2 03 /07 /juillet /2007 11:12

Tout l'ordre naturel est renversé dans ce bonzaï. Les racines sont dehors et semblent vouloir danser ; le tronc devient la vedette et montre son intimité ; les feuilles sont atrophiées et ne produisent aucune ombre. Peut-on voir dans cet arbre une recherche d'harmonie ? De communion avec la nature ? Moi, cela ne me vient même pas à l'esprit. J'y vois une tendance esthétique cruelle, au sens du théâtre de la cruauté. Une esthétique qui confine à la tératologie et une volonté de jouer avec les lois de la nature.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans images
commenter cet article

commentaires

François 11/04/2008 16:18

Tiens, c'est marrant de relire ainsi ses vieux commentaires, qu'est ce qu'on peut dire comme betises...

deshojo 10/04/2008 11:17

desolé  cet arbre et en cour de  formation il  n'est pas toute sa vie a sont avantage ; Vous connaisser bien peut le bonsai a croire  que ces nous homme qui le dressent ce n'est pas le but.

denis 28/09/2007 11:25

ayant rafraichi la page, la photo est apparue, désolé

denis 28/09/2007 11:24

Bonjour, la photo du bonsaï en question s'est-elle perdue quelque part? Ou n'y en a t-il pas?

Nicolas 06/07/2007 21:58

Guillaume écrit : "Dressé à être tordu", voilà une très belle expression, qui s'applique bien à certains aspects de la culture chinoise.Dans ce billet http://chines.over-blog.com/article-6240146.html , Guillaume nous explique pourquoi les Chinois n'aiment pas Paris. Et sa réponse est dans cette phrase : "regarder une ville, ça s'apprend, ça se travaille, c’est comme apprécier des tableaux de la Renaissance, et où diable les Chinois pourraient-ils apprendre à regarder une ville ?"Et regarder un bonsai, ça s'apprend pas ? Epatant ces Français qui ont l'air de tout connaître, même l'art de regarder un bonzai.