Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

24 juin 2007 7 24 /06 /juin /2007 07:22

Une étudiante vient vers moi et me demande : « Guillaume, pourquoi chantes-tu toujours des chansons tristes ? »

C'est vrai, je ne connais pas de chanson joyeuse, il faut que je me mette à Charles Trenet, pour que mon cœur fasse Boum !

L'année dernière, une amie m'avait dit : « Quand tu parles, tu as une voix d'homme, mais quand tu chantes, celle d'un enfant blessé. »

Alors j'ai tenté de trouver des chansons plus entraînantes, même si ma pente naturelle va vers le Requiem. (J'ai toute une collection de Requiem, du Moyen-âge jusqu'à nos jours, que j'emporte dans tous mes déménagements.) J'ai ressorti Les Champs-Élysées, c'est joyeux, c'est léger, ça ne donne pas envie de mourir, si ?

Mon étudiante me dit : « Mais les Champs-Élysées, c'est l'histoire d'un homme qui est toujours en mouvement, il va ici, il va la, ce n'est pas du vrai bonheur. Tu ne chantes jamais de chanson de quelqu'un qui s'établit quelque part et qui y reste, avec sa famille. » Une telle chanson existe-t-elle ?

Mon étudiante me dit que toutes mes chansons lui donnent envie de pleurer, mais qu'elles sont belles. C'est Joe Dassin qui va être content. Il n'avait sans doute jamais prévu qu'en Chine, au début du 21 ème siècle, on prendrait son hymne boheme pour un symbole de la mélancolie migratoire, erratique et quasi vulgivague.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans sons
commenter cet article

commentaires

Guillaume 25/06/2007 02:39

C'est un arbre qui a l'air d'être mort, avec son tronc vide. Il ne lui reste que l'écorce, semble-t-il, et on est obligé de le soutenir avec des tuteurs pour qu'il ne sombre pas sous sous propre poids. Et pourtant il vit, il donne tous les ans des fleurs aussi fraîches qu'au début du monde. C'est un must des jardins chinois, ces arbres creusés, vidés, soutenus comme des vieillards. Mais quand j'en parle autour de moi, personne n'a de choses définitives à me dire, mes amis chinois et étrangers ne les voient pas comme des créations de jardiniers, mais comme des choses naturelles. Cela me paraît impossible ; ce sont pour moi des Requiem botaniques. Des Vanités de jardin.

François 24/06/2007 16:01

Et Brassens c'est pour les chiens ? "Auprés de mon arbre" ça peut-être sympa non ?(C'est la photo qui orne cet article et dont d'ailleurs je ne vois pas le rapport qui m'y a fait pensé).