Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 04:50

Ce n'est pas pour me vanter, mais parmi mes étudiants, certains sont les meilleurs de Chine, donc du monde. Parfois, je me regarde dans la glace et je me dis : « Mon garçon, tu n'enseignes à rien moins que la crème de la crème. » Des étudiants modernes, à la pointe de ce que sera la classe moyenne dans cinq ou dix ans.

Or, je remarque qu'ils ont tous étudié le chinois classique, ces gamins, tous. Un jour, une fille m'a demandé si c'était obligatoire pour tous les Français d'étudier l'ancien français, et le latin. J'ai eu honte de répondre que ce n'était obligatoire que pour les étudiants de lettres. Quelle misère !

C'est alors que m'est venue une illumination. Nous ne serons de vrais Européens que lorsque nous aurons retrouvé un peu de nos racines culturelles. D'où viennent nos pensées, notre façon de penser ? Du Moyen-âge, d'Athènes et de Rome. Si nous voulons créer une citoyenneté européenne, mes amis, et nous tourner vers l'avenir, nous devons rendre obligatoire dès l'enfance l'apprentissage du latin et de l'ancien français. Et du grec. Nous devons nous rebrancher sur la Grèce classique, c'est indispensable et c'est urgent. L'Europe est affaiblie de s'être coupée de l'irradiation du miracle grec. Rebranchons-nous sur les Grecs, les immenses et merveilleux Grecs (et qu'on ne me fasse pas suer avec les présocratiques, je vous préviens, n'ayons pas peur des glorieux classiques du cinquième et du quatrième siècle avant JC.) Laissons la Grèce et l'Italie nous électriser à nouveau. Cela redorera le blason de l'Europe méditerranéenne et nous reposera un peu des Aryens sociaux démocrates et des Anglo-Saxons ultra libéraux.

Ce qui fait l'énergie de la Chine, entre autres, c'est que vous pouvez demander à n'importe qui, l'ingénieur en haute technologie, le commercial, la femme de ménage qui change vos draps à l'hôtel, ils peuvent tous vous parler de poètes qui ont vécu il y a deux mille ans. Tous peuvent vous réciter des poèmes en chinois classique, des poèmes de plus de mille ans d'âge. J'y vois quelque chose de très moderne, paradoxalement, pas du tout passéiste mais en prise direct avec ce qui fait la vraie vie.

Les Chinois veulent développer leur économie, tout le monde le sait. Ils pourraient choisir d'abandonner les choses inutiles du point de vue de la croissance : les poèmes, l'histoire, cette écriture sublime mais tellement inefficace dans le maniement de l'ordinateur. Ils n'abandonnent rien de tout cela, et c'est ce qui fait leur force.

Moi, je veux voir mes ingénieurs et mes businessmen français capables de réciter des poèmes de Villon, des extraits du Roman de la rose. Je veux voir mes députés et mes chefs d'entreprises aptes à lire quelques lignes de l'Oraison funèbre de Périclès dans la Guerre du Péloponnèse de Thucydide. J'ai l'air de faire de la provoc' mais je suis tout à fait sincère. La mondialisation se fera mal et à nos dépens si nos prétendues élites restent incultes et sans une connaissance minimale du latin et du grec.  

Imagine-t-on Hu Jintao se moquer d'un seul des classiques chinois, comme Sarkozy l'a fait à propos de La princesse de Clèves ? (Et pourtant ce n'est pas du vieux français, alors qu'aurait-il dit s'il avait été question de Chrétien de Troyes ?)

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Profs-Etudiants
commenter cet article

commentaires

dominique 01/07/2007 20:18

Une culture peut être totalement étrangère à quelqu' un sans qu'il soit nécessairement un étranger dans cette culture. Demandez à n'importe quel avocat cocainé quinquagénaire près de chez vous. Mais c' est vrai qu'on peut facilement rajouter quinquennal à notre équation et continuer ainsi d'enrichir l'assonance, l'allitération et probablement  le sens.  

François 01/07/2007 09:28

C'est vrai que ça fait penser à Sarko, mais c'est peut-être aussi Malraux (ah non lui c'était l'opium) , restons en à Sarko alors.

Guillaume 01/07/2007 09:04

Ca te rappelle qui, Dominique ? Je pensais a Sarkozy, mais il n'est pas etranger, et peut-etre pas tout a fait cocainomane.

dominique 30/06/2007 20:03

Regarder la culture européenne avec des yeux d'étranger ? Oui, avec des yeux ronds d'avocat quinquagénaire cocainé. Tiens, ça me rappelle quelqu' un.

Guillaume 29/06/2007 15:51

Je viens d'effacer la longue réponse que je t'écrivais, car il y avait bien trop de choses à dire. Chacune de tes phrases mérite une contestation ordonnée, patiente et implacable.  On parlera de tout cela de vive voix cet été s'il nous est donné de nous voir.
Juste une chose, et je vais me coucher. Evite de tomber dans la caricature de la civilisation européenne, du point de vue de la pensée elle est incroyable. Il faut la regarder avec des yeux d'étrangers.