Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

14 juin 2007 4 14 /06 /juin /2007 13:56

La galerie Creek Art

La rivière Suzhou est appelée la mère de Shanghai, ou quelque chose comme ça. Il y a un siècle, il y a un demi siècle, les usines et les entrepôts y abondaient, avec leur charme crasseux et leur architecture de briques rouges. Maintenant que tout cela est désaffecté, une partie des quais est rénovée en immeubles résidentiels supers moches et en promenades aseptisées, et une autre partie des quais a rénové quelques friches industrielles.

La galerie Creek Art était une usine de farine construite en 1902.

Sept étages consacrés à l'art contemporain. Le lecteur lambda dira in petto que sept étages, c'est un peu beaucoup pour l'art contemporain. Je le rassurerai, le lecteur lambda, en lui disant que l'art contemporain n'est pas vraiment la finalité de tous ces lieux branchés. La finalité, elle est plus triviale mais elle n'est pas moins honorable : la promenade, le luxe, la frime, un restaurant classissime au dernier étage, très cher et très beau, en bois, avec la rivière noirâtre qui coule en contrebas, LE truc de bobos shanghaiens. L'endroit pour inviter une femme que l'on veut séduire (j'y revendrai).

Et last but not least, il y a souvent des jolies employées prêtes à vous expliquer de quoi il retourne. Quand le voyageur n'a plus rien à leur dire, il les prend en photo, c'est comme un réflexe.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans villes
commenter cet article

commentaires

François 20/06/2007 20:23

"Je ne comprends même pas qu'on rêve de choses qui n'existe pas. Ou alors , je ne crois pas que de telles choses soit même concevables  en rêve. Mes rêves sont tous bornés  par la réalité. " Certes , il faut se lever de bonne heure pour comprendre les tenants et aboutissants de cette bien jolie phrase , mais  ça sonne juste . Le contraire est  pas mal aussi  :  "Je ne comprends même pas que l'on réalise des choses qui existent déjà. Ou alors , je ne crois pas que de telles choses soit même concevables dans la réalité. Mes réalités sont tous bornés par  le rêve" . Moi j'dis : Tchouang Tseu et Cioran  peuvent aller se rhabiller ! 

Guillaume 20/06/2007 10:28

Je vais faire ce que je veux, Jeanne, mais chez moi les rêves sont extrêmement réalistes. Je ne comprends même pas qu'on rêve de choses qui n'existe pas. Ou alors, je ne crois pas que de telles choses soient même concevables en rêve. Mes rêves sont tous bornés par la réalité.

jeanne 16/06/2007 18:08

Mais voyons, jeune homme.. c'est fait pourquoi une "rêvothèque" ?Je pense qu'i faudrait envisager une internationale des "rêvothèques"  pour le bien de l'humanité...S'il vous plaît, entretenez bien la vôtre, contre vents et marées...

Guillaume 16/06/2007 02:43

Oh comme je doute de tout cela.

jeanne 15/06/2007 18:55

oui, je l\\\'avoue.. j\\\'ai souri  aussi... "j\\\'y  revendrai "mon âme dans ce "truc de bobos" ?Non, je ne crois pas...pas de danger. Vous êtes immunisé , je pense, par votre "rêvothèque". Vous pourrez revenir dans ces lieux qui "roulent dans la farine" ..(depuis 1902 .. vous dîtes) sans vous y perdre...Et moi je profite à plein de vos mots voyages.. qui élargissent les horizons au delà des mers.. Quand vous reviendrez  en cargo de Shanghaï à Marseille, avec des marins burinés , de toutes les couleurs, les kârchers seront remisés...Napoléon sera reparti à Sainte Hélène...