Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

23 mars 2007 5 23 /03 /mars /2007 00:58

Le président de Sciences Po, Richard Decoing, est venu à l’université Fudan donner une conférence. On peut imaginer que c’était prévu de longue date, mais on n’en a été prévenus, professeurs et étudiants, que la veille ou le jour même. Au dernier moment, quelqu’un, dans le comité d’organisation, s’est permis de prendre l’initiative d’inviter des gens, nous, pour remplir la salle. J’ai demandé à plusieurs personnes le sujet de la conférence, on m’a répondu évasivement : « Oh, il va parler…de la France… du monde… de la mondialisation… de l’enseignement supérieur, tout ça… » Cela donnait rudement envie d’y aller.

Ayant très peu dormi les deux nuits précédant l’événement, et ayant beaucoup travaillé les deux derniers jours, je luttais avec désespoir contre le sommeil. Que n’avais-je pris place dans un coin où j’aurais pu fermer les yeux !

M. Decoing a parlé des financements de l’enseignement supérieur. Il a souligné la « paupérisation » des facs françaises due à la gratuité de l’enseignement. Dans certains pays, disait-il, l’éducation des enfants est un investissement de toute la famille qui économise dès la naissance du gamin pour lui offrir la chance d’aller à l’université. Quelle responsabilité sur les épaules dudit gamin ! On était loin de la légèreté avec laquelle j’avais suivi mes études. En l’écoutant, je songeais que moi, je n’aurais jamais fait d’études si j’étais né en Amérique ou même en Angleterre.

Decoing justifiait donc ses décisions concernant les frais de scolarité. Les étudiants présents s’intéressaient en effet plus à cela qu’à autre chose : « Vous avez augmenté les frais de scolarité pour les étudiants hors Union européenne. Nous, les Chinois… » Pour un Chinois, étudier à Sciences Po coûte 5000 euros par an pour l’inscription seulement. L’étudiant, ou sa famille, doit donc débourser une somme astronomique pour réaliser ce projet.

Decoing n’a pas eu de mal à se défendre : Sciences Po est encore beaucoup moins onéreux que les grandes écoles de commerce et incomparablement meilleur marché, si je puis dire, que les écoles anglo-saxonnes de prestige équivalent.

Voilà l’argument le plus souvent employé, l’argument qui a le plus de poids, en général, pour attirer l’élite chinoise en France : chez nous, c’est moins cher que dans les pays anglo-saxons.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans universités
commenter cet article

commentaires

Guillaume 23/03/2007 13:21

C'est vrai que les Français et les Occidentaux paient davantage que les Chinois, mais de quelle école parlez-vous en France ? Je crois qu'HEC ou l'ESSEC est extrêmement cher pour les étudiants hors de l'Union Européenne.
Maintenant, oui, nous n'avons pas à payer la formation des autres, c'est certain. C'est certain, et pourtant c'est bien ce que nous faisons. J'enseigne à une classe, par exemple, dont l'ensemble des coûts est pris en charge par le Consulat de France (mon salaire, la salle, les conférenciers, des événements culturels...) car la France préfèrent payer pour avoir de bons étudiants qui viennent chez elle, plutôt que de les voir partir en Amérique.

pierre 23/03/2007 09:03

Bonjour...
Pas de commentaires sur le systeme des facs en France. VOus avez raison.
Sur la Chine: Autant de riches en Chine que d habitants en France. Normal que ceux qui veulent venir en France paient leurs etudes. Surtout que les faire payer moins cher reviendrait a financer leur developpement avec nos impots (car eux, ils rentrent en chine pour faire du business par la suite, peu restent en france. D'ailleurs s'ils rentrent, c est car il y a plus d'opportunitees chez eux que chez nous)
Scandale: ecoles de commerce en France: chinois paient 2 fois moins que francais... Etudes en Chine pour francais: francais paient 10 (et je suis gentil) fois plus que chinois.
Richard decoing: a gauche en france, a droite en chine... drole.
 
bien a vous.