Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

14 février 2007 3 14 /02 /février /2007 12:17

Je tenais a aller a Hiroshima. Je sais bien qu'on apprend rien de nouveau quand on se promene dans des lieux de memoires comme celui-la, mais cela remet les idees en place, peut-etre. On se recueille un peu sur les evenements passes, et on se laisse submerger par certaines emotions. La reproduction des lettres des maires de Hiroshima, adressees aux gouvernements de la France, du Royaume Uni, des Etats-Unis, de la Russie, de L'inde, du Pakistan, et plus recemment de la Coree du nord, qui protestent contre les essais nucleaires, est un moment de lecture bouleversant.

Dans l'exposition du Memorial de la paix, peu d'informations nouvelles mais des choses interessantes, comme l'histoire de la guerre du point de vue japonais. Les Japonais en Chine, les massacres qu'il y ont commis. Le massacre de Nankin, qui est reconnu comme une atrocite commise par le pays, et decrit comme une honte.

Dans le parc, une allee de troens tourmentes, commes des barbapapa tordus, bossus et penches de toute part.

Dans les rues, des phrases du film Hiroshima mon amour  me reviennent en tete, et pas seulement celles qui parlent de la bombe ou de la mort. "Les six bras en delta, de la riviere Ota". Pourquoi cette phrase ?

Dans les rues commercantes, a deux pas du memorial, les jeunes vivent et s'amusent. Ils voudraient sans doute qu'on visite leur ville pour autre chose que la bombe. Sur un mur, une grande affiche de jeunes gens souriant avec, ecrit en gros caracteres : "I LOVE HIROSHIMA". Plusieurs images entre les sourires, aucune du Dome en ruine, ni du Musee ni du Parc de la Paix. C'est naturel, mais c'est amusant ces deux villes antithetiques : l'une est la pour le devoir de memoire, et l'autre fait tout pour oublier un peu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Japon
commenter cet article

commentaires