Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 06:29

Je n'avais pas adore ce film de Sophia Coppola qui donnait une image caricaturale des Japonais. Je ne pouvais pas m'identifier au personnage, non plus, perdu dans cette ville impenetrable.

Maintenant que je suis au Japon et que je vois le comportement de certains etrangers, il apparait que Lost In Translation est une assez bonne satire de ce que peuvent etre les Anglo-Saxons dans un pays ou l'on ne parle pas anglais. Qu'on ne parle pas leur langue, cela leur est de plus en plus intolerable, incomprehensible, et cela peut les tetaniser, comme le hero du film qui se cloitre dans son hotel.

L'autre jour, dans une auberge, une fille parlait de la Catalogne et de la volonte d'independance de ses compatriotes. Elle, elle ne militait pas pour l'independance, mais elle voulait seulement que les gens qui vivent en Catalogne comprennent au moins le catalan. Un Anglais l'ecoutait et lui a dit : "Pourquoi attacher autant d'importance aux langues ?" La fille etait sans voix.

Il est vrai que peu de gens parlent anglais parmi les Japonais, mais ou est le probleme ? Cela ne les empeche pas de se developper economiquement et de developper une culture fascinante. Pour nous, il reste plusieurs options. Apprendre le japonais serait la meilleure. Sinon, employer quelques mots strategiques en anglais, compris par tous. Et avec quelques gestes, on se comprend. J'ai demande vingt fois mon chemin hier soir pour aller a un rendez-vous. Les rues n'ayant pas de nom affiche, c'est un peu la croix et la banniere pour trouver un petit restau dans une rue sympa. Vingt personnes m'ont aide sans dire un mot en anglais, et j'ai trouve le restau, presque a l'heure pour mon rendez-vous.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Japon
commenter cet article

commentaires

Guillaume 10/02/2007 16:10

Merci Jeanne. Vous faites une reference au commentaire que j'ai laisse sur le blog Journal d'un Chinois. Michel Onfray, non ce n'est pas mon truc. Bien sur je partage beaucoup de ses opinions car comment pourrait-on etre contre l'hedonisme ? Mais justement, il reste toujours sur le plan des opinions et je pense qu'au final il n'apporte pas grand chose. Il peut en outre faire beaucoup de mal en caricaturant des philosophes qu'il  n'aime pas et ainsi detourner des gens de la philosophie.
A Bamalega. Je me renseignerai sur cette question des meres. Je n'avais jamais remarque cela.

jeanne 10/02/2007 14:46

Bonjour et merci de ce que vous écrivez et partagez...D\\\'un petit village de Normandie, en revenant de Shanghaï, je peux bénéficier de ce que vous décrivez du Japon, en comprenant qu\\\'une jeune catalane reste sans voix devant un anglais qui n\\\'a pas , je crois, réalisé l\\\'importance de la langue maternelle...et j\\\'y suis sensible en tant que bretonne... et française..C\\\'est amusant que vous évoquiez "la croix et la bannière" pour trouver votre chemin dans les rues de Tokyo..je transmettrai à des amis japonais qui parlent anglais.. mais je demanderai de l\\\'aide.. je ne parle pas assez  l\\\'anglais..et mes amis japonais ne comprennent pas beaucoup le français, ni non plus le.. breton...J\\\'aime bien votre phrase aussi "il faudrait toujours aborder la philosophie ainsi, avec des choses qu\\\'il est nécessaire de penser, qui ont une signification très concrète à un moment donné" Appréciez-vous le "travail"de Michel Onfray ?Vraiment merci à vous, et bon voyage

Bamalega 10/02/2007 10:47

Sans rapport avec votre billet mais tout de même avec le pays que vous visitez. Je ne connais pas grand chose au Japon si ce n'est rien, par contre j'ai remarqué depuis toutes ces années pendant lesquelles j'ai regardé les dessins animés avec mes enfants et maintenant que je lis les mangas qu'ils ramènent à la maison, c'est l'absence chronique de la mère (morte, malade, partie) ça me fascine. Si vous trouvez une piste dans vos pérégrinations, faites en part, je vous en serais reconnaissante.
 

Reporters sans frontiÚres 09/02/2007 15:37

Reporters sans frontières a créé son blog : www.rsfblog.org Le monde vu des blogs.. un sujet d'actualité toutes les semaines analysé par les blogueurs du monde entier.Le thème cette semaine: La "société harmonieuse"chinoiseJetez-y un coup d'oeil.www.rsfblog.orgRSFinternet2@rsf.org