Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

4 février 2007 7 04 /02 /février /2007 02:48

Comment passer a cote de l'utilisation des mousses ? Les maitres jardiniers disposent les mousses et en recouvrent des surfaces au sol, de maniere tres etudiee. Je n'ai pas le souvenir que les jardins chinois mettent un tel accent sur la mousse.

Au nord de Kyoto est un tres joli temple, nomme Ginkaku Ji, ou 48 especes de mousses ont ete cultivees et reparties en 3 categories. Il y a la "Moss the interrupter", la "The illisible ginkaku ji" et la "Very Important Moss (like VIP)". Certaines mousses sont des tapis de velours vert, d'autres ressemblent a des pieuvres, leurs tentacules poussant au point qu'on en vient a se poser des questions de definition sur l'essence de la mousse. Car au fond, qui sait ce qu'est la mousse ? Si on ne vous demande rien, vous pensez que vous le savez, mais si on vous demande de definir... 48 especes, vous imaginez ?

A part ca, le temple lui-meme, fut construit par un homme tres inquietant en des temps tres incertains. Et la mousse, mes amis, la mousse n'aide pas a fuir l'idee d'inquietude et de calme froid qui prend possession de l'ame du sage precaire. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Japon
commenter cet article

commentaires

Guillaume 05/02/2007 01:47

Merci Bamalega. Je reste outre par le silence qui entoure des choses aussi extraordinaire que la mousse, les pierres, les arbres creuses, le gravier strie... Pourquoi diable des gens ont fait les choses ainsi ? Cela a l'air de laisser tout le monde indifferent, comme allant de soi, ce qui redouble ma nervosite. Il va encore falloir que je m'y mette et que j'invente mes propres theories portatives sur ces questions.

Bamalega 04/02/2007 12:01

J'ai eu un peu la même idée en allant voir l'exposition "Folies végétales" de Patrick Blanc.
Sinon, je trouve que le Japon vous sied bien, vous paraissez  en grande forme.