Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 03:08

Déjà, je n’aime pas « examiner » mes étudiants. Mais alors, quand une secrétaire me dit : « Non monsieur, vous avez mis trop de bonnes notes », je reprends mes tas de copies avec dégoût et recommence ce que je déteste le plus dans ce boulot d’enseignant : noter. Passer des heures à soupeser des copies pour baisser des notes, c’est une des activités les plus déprimantes que je connaisse. Et j’entendais, je voyais chaque étudiant me dire : « Pas moi, ne baisse pas ma note, s’il te plaît. Pourquoi moi ? »

Je devrais le savoir, depuis le temps que je fais ce travail. Une loi non écrite stipule dans le monde entier que dans une classe, il faut entre 2 et 5% de notes excellentes (toujours distinguer les meilleurs en leur montrant qu'ils sont peu nombreux, sans cela : pas d'élites), 10 à 20% de très bonnes notes, 60 à 70% de bonnes notes, et quelques rares notes mauvaises (toujours montrer aux médiocres qu'ils peuvent tomber plus bas, pour aiguillonner le peloton.) Et ce, quel que soit le niveau réel de la classe. Si un prof ne veut pas avoir d’ennui, c’est comme cela qu’il doit s’y prendre. Je le savais, pourtant, et j’ai eu l’outrecuidance de négliger la puissance écrasante des lois non écrites.

L’administration, il en faut, c’est entendu. Mais à notre époque, elle est devenue une puissance à part, qui demande qu’on lui consacre du temps pour rien. Elle édicte des règlements qui n’ont pas de sens et elle tourne à vide, broyant les individus au passage. La secrétaire qui m’a dit d’écrire les notes au stylo rouge, elle n’est pas méchante et elle n’est pas responsable de cette idiotie. Elle ne fait que passer l’information. Pour moi qui ne peux me mettre dans la tête que la couleur d’une encre ait le moindre intérêt, je travaille avec le sentiment désespéré que l’administration trouvera toujours le moyen de me transformer en agent décérébré.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Profs-Etudiants
commenter cet article

commentaires

Guillaume 21/01/2007 04:12

C'est un peu ça, oui, d'où l'inutilité flagrante de continuer à noter. Je précise qu'à l'université chinoise, de même que dans les systèmes anglo-saxons, la sélection des étudiants est rude pour intégrer l'enseignement supérieur, mais qu'une fois intégrés, les étudiants sont certains de passer d'année en année sans encombre, sans même venir en cours. Tous les étudiants présents en prémière année seront diplômés après la quatrième année, alors pourquoi continuer cette comédie des examens ?

xiao-bob 19/01/2007 10:54

Un enseignant n'a donc pas le droit de réussir mieux qu'un autre, les élèves seraient ce qu'ils sont et  l'enseignement sans résultat ni objet!!

Bamalega 19/01/2007 09:13

C'est abominable.