Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

31 décembre 2006 7 31 /12 /décembre /2006 01:52

L’histoire que je vais vous raconter, je ne la connais pas dans ses détails, mais ses grandes lignes sont exactes. Un de mes homologues français, dans une autre université, a distribué à ses étudiants des articles de presse qui ont choqué… le consulat de France. Ce dernier a convoqué le jeune prof pour lui remonter les bretelles. Pour l’admonester, il n’y avait pas que des stagiaires, mais des hauts responsables de la diplomatie française.

L’ironie de l’histoire, c’est que le jeune prof a été soutenu par la direction de son université qui s’est adressé aux gens du consulat à peu près en ces termes : « Eh les mecs, vous vous croyez encore sous la révolution culturelle, quand on n’avait le droit de parler de rien ? Vous nous croyez incapables de lire de la presse étrangère ? Mettez-vous à la page, que diable ! »

A trop vouloir s’autocensurer pour respecter l’autre, il arrive qu’on l’offense. Ce sera ma fable de noël, ma leçon de morale pour la nouvelle année, que je vous souhaite bonne et heureuse.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Guillaume 02/01/2007 16:17

De mieux en mieux. Une bonne année 2007, et pleins d'amourettes.

Sophie 01/01/2007 23:57

Année de la clé à molette.

ben 01/01/2007 17:35

Ce n'est pas pour m'auto-censurer, mais je leve ma pinte de thé vert du Zhejiang Lung Ching à la santé de tous les Chinois, des lecteurs de Chines, de leur auteur et de tous les autres pour leur souhaiter une année moins merdique que les precedentes. 2007, année de la mobylette. 

Guillaume 01/01/2007 15:25

Ah? Bon d'accord, 2007, année de l'escampette. Bonne année à toi et aux tiens, ub. 

ub 01/01/2007 14:40

bien vu les chinois.bonne année à vous, et n'oubliez pas ceci "en 2007 ne vous prenez pas trop la tête."