Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

27 décembre 2006 3 27 /12 /décembre /2006 15:42

 

 

 

Claire et Dominique sont faits pour s’entendre. Tandis que Claire fait des conférences sur les visages expressifs et factices des tableaux de James Ensor, Dominique croit faire tout autre chose en traitant de San Antonio. Mais il fait un pas en avant et l’image de Bérurier se projette sur son visage, produisant un masque de l’opéra de Pékin. Il croyait se rapprocher de son amour en introduisant des idées d’expressionnisme dans sa présentation, mais c’est par les masques qu’il l’a rejointe, comme une confluence de deux rivières.

 

 

 

 

 

Larvatus prodeo, on croit faire face à la vie nus comme des vers, et on se retrouve chargés de costumes grotesques. On croit avancer en pleine lumière, les yeux grands ouverts, et on se retrouve ombres parmi les ombres.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans rencontres
commenter cet article

commentaires