Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 07:26

Dans la bibliothèque de l’Institut, le bibliothécaire me montre une pile de livres pour que je dise lesquels seront mis de côté « pour un temps indéfini ». Nous devons faire de la place avant l’arrivage de quelques centaines de livres neufs. Je sors de la pile une édition des œuvres de Rabelais dans la collection de la Pléiade, et explique au bibliothécaire que c’est un livre précieux. Il n’est pas certain de comprendre, il me dit qu’on peut le garder si je le désire. Je lui dis que c’est un livre qui vaut au moins cinq cents yuans. Il s’exclame : « Cinq cents yuans ! »

Je prends un livre sur Augustin Perret, avec de belles photos de ses bâtiments en béton des années trente, quarante et cinquante. De magnifiques escaliers en béton brut qui dessinent des courbes organiques vertigineuses. Je demande à mon bibliothécaire que l’on range ce livre dans le rayon « Architecture ». Il n’y en a pas. Alors quel rayon ? Il regarde la cote : « C’est la lettre N, voyons voir, c’est dans le rayon ‘Sciences naturelles’.»

Sciences naturelles ? Mais c’est de l’architecture. On pourrait le mettre dans « Arts », ou, à la rigueur, avec l’urbanisme dans « Sciences social », voire dans « Histoire ». Il me dit : « Oui, tu as raison. Enfin, tu vois, l’architecture, c’est un peu entre les deux. Sciences sociales, sciences naturelles, arts, ça recouvre plusieurs champs. » Je veux bien que ça recouvre plusieurs champs, mais je n’aurais jamais imaginé que Perret et son béton pussent être rangés avec la biologie.

Est-ce une idée communément admise en Chine ? Nous voyons l’architecture comme quelque chose de séparé, absolument, de la nature, même si certains architectes cherchent, parfois, à imiter les formes naturelles. Les Chinois la considèrent-ils comme partie intégrante de la nature ? Je réfléchis. Traditionnellement, en effet, les maisons de lettrés sont avant tout des jardins, parsemés de pavillons. L’architecte est peut-être avant tout un spécialiste de la flore et de la faune qui ne construit la maison que lorsqu’il trouve une harmonie entre plusieurs sortes de réalités naturelles, et qu’il juge que l’homme peut s’y glisser pour en tirer profit.

L’architecture serait-elle une science de la vie et de la terre ? Dans les cours de biolo, au lycée, on pourrait alors étudier Le Corbusier, Franck Lloyd Wright… C’est à creuser. J’en parlerai dès que possible avec d’autres Chinois.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans universités
commenter cet article

commentaires