Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 07:57

C’est l’histoire d’un homme qui s’est toujours battu pour faire respecter le droit chinois, et pour en faire bénéficier les pauvres gens. Cet homme a perdu la vue, il est devenu avocat par la seule force de sa volonté, de sa détermination. Il paraît que le groupe d’avocats qu’il dirigeait s’appelait « les avocats aux pieds nus ». C’est un Chinois qui lutte et qui souffre pour les Chinois. Aveugle, d’origine modeste, généreux, courageux, il a tout pour être un modèle, un héros national, le symbole d’une Chine éprise de justice, mais il vient d’être emprisonné sous des prétextes fallacieux.

Nous avons notre abbé Pierre, ils pourraient avoir leur Chen Guangcheng, déjà connu dans la presse internationale. Mais la plupart de mes étudiants n’ont jamais entendu parler de lui. Je crois qu’ils ne se doutent pas des tortures infligées aux paysans que défendaient les avocats aux pieds nus.   

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Guillaume 10/12/2006 05:52

Oui, l'autorisation des journalistes étrangers, on verra ce que ça va donner, en terme d'informations nouvelles, et surtout en terme de prise de conscience chez les Chinois eux-mêmes, car comme vous le dites, on peut avoir l'impression sincère d'être libre alors qu'on restreint son champs de parole, qu'on adoucit son ton et qu'on se conforme à un discours officiel.
Maintenant, je ne voudrais pas usurper un rôle qui n'est pas le mien. Je ne suis pas un militant, et je ne fais preuve d'aucun courage sur mon blog. En fait, je ne suis témoin d'aucune injustice, directement. La seule chose que je vois et qui me désespère, c'est l'autocensure chez tout le monde, due, pour les Français, à un déficit de réflexion. Je continuerai donc d'en parler parce que ça dénote une attitude plus imbécile que faible.

cai 09/12/2006 23:50

Vous m'avez fait penser ma conversation avec un ami en Chine. L'année dernière, j'ai téléphoné à lui, qui est un journaliste un peu connu. Il m'a dit qu'il très est libre, peut écrire ce qu'il veut. Et puis il m'envoyé quelque'uns des ses articles. Deux jours après, j'ai lui rappelé en lui disant qu'ils sont nuls, ses écritures(on était toujours très franc quand j'étais en Chine), que je ne vois plus son pertinence, sa poésie, son courage et son émotion, qu'il a un style de femme de menage. J'ai lui dit cela parce qu'il était un vrai génie à l'époque dans ma fac, J'était vraiment triste pour lui: devenu un écrivain officiel qu'il avait mépris tant quand on était étudiant.. Il sait que je lui connais mieux et me considère toujours comme son grand frère. Il m'a dit que, "on ne peut plus écrire comme avant, tu sais bien. Sinon on ne peut rien publier. Pourquoi tu crois que tu es libre alors? He he. Il a rit. J'ai contitinué: Il faut savoir ce que on est quand même, n'arrêtes pas chercher ta liberté même tu ne la trouvras pas. Sinon la vie est terminée. Tu ne change pas, toi. Je suis en France, je sais ce qu'elle est, la liberté. Je peux rester très jeune. ça alors, les femmes francaises t'aiment ou pas? il change le sujet. Vous voyez, quand on ne connais pas, ou oublié ou ateind son desir de liberté, on peut croire sincèrement qu'il est libre. Vous voyez, quand on ne connais pas, ou oublié ou ateind son desir de liberté, on peut croire sincèrement qu'il est libre. J'aimrai bien vous annoncer une bonne nouvelle que vous la savez sans doute déjà: Pour la première fois, le gouvernement chinois a déclaré tout récemment que, désormais, les journalistes étrangers n'ont plus besoin de l'autorisation des autorités s'ils veulent faire interview en Chine. C'est important, même pour vous, les blogeurs étrangers en Chine. Je crois que vous pourrez vous relâcher un peu, au moins avant JO soit terminé.

pepe 09/12/2006 12:45

> Beaucoup d'étrangers et de Chinois doutent un peu de la véracité des infos ...Malheureusement. Quand je raconte des choses dont j'ai été le témoin personnellement, on me réponds "vraiment ?" "Avant ça se passait comme ça mais ça a changé maintenant" "Il ne doit pas être tout-à-fait innocent dans l'affaire" (ça c'est horrible à entendre) Les victimes hésitent aussi beaucoup à faire valoir leurs droits.Les Chinois se censurent quand ils nous parlent. Ils ne veulent pas donner une mauvaise image du pays. Par pudeur aussi ils ne raconteront pas souvent leurs problèmes. Les étrangers de passage (6 mois, un an) restent souvent dans la partie dorée de leur ville de résidence, ils ne se rendent pas compte de la réalité vécue par une énorme partie de la population. Et quand on dénonce des choses dans son blog, on a peur de voir l'ip bloquée, ou de toutes autre conséquences sans aucun recours qui suivrait. Quand on a des gens à protéger ici on ne prend pas le risque.

Guillaume 09/12/2006 07:15

Il semble que le gouvernement tolère une certaine dose d'expression libre sur les forums et dans les journaux pour pouvoir mieux museler qui il veut. Beaucoup d'étrangers et de Chinois doutent un peu de la véracité des info venues d'ailleurs qui disent qu'il n'y a pas de liberté de la presse. Ils doutent parce qu'ils voient de leurs yeux des choses qui ressemblent à de la critique et à de la diversité d'opinion. Cette tolérance minimale et contrôlée de la parole des gens est un bon somnifère pour la conscience. Il m'a fallu longtemps moi-même pour me réveiller.

cai 08/12/2006 16:54

Heureux de voir, pour la première fois sur le blog d\\\'un français en Chine, une note qui denonce l\\\'injustice sociale, elle corresponde enfin l\\\'imagine de français en Chine.
ebolavir a tout à fait raison de dire que, sur les journaux et sur Internet, plus en plus de chinois accusent les abus des responsables du gouvernements locaux.