Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

20 novembre 2006 1 20 /11 /novembre /2006 10:03

Je me suis fait voler beaucoup d’argent par les commerçants chinois. Je ne veux pas dire seulement qu’ils augmentent les prix parce que je suis étranger, mais que les négociations nous mènent parfois à donner de l’argent pour rien. Ceux qui m’ont le plus surpris, ce sont les marchands d’internet. Autour de Fudan, non seulement ils sont peu nombreux mais ils font tout pour vous dégoûter de leur commerce. La dernière fois que j’y mis les pieds, la jeune fille au guichet (elle m’a toujours détesté, je l’ai vu dès la première seconde), m’a rendu la monnaie sur dix yuans alors que je lui avais donné vingt yuans. Je le lui dis, elle me répond que je n’ai donné que dix yuans. Je répète qu’elle a tort, mais elle ne veut rien entendre. Que faire ? Un esclandre pour dix pauvres yuans ? Fatigué et lassé, je lui tourne le dos et m’en vais. Je récupère mes affaires et en me retournant, je la vois rire avec deux garçons qui me regardent. Le bonheur que c’est de voler un étranger tout en se foutant de sa gueule. Cela soulage, je suppose, surtout quand on a le crâne bourré de l’idée que la Chine a toujours souffert de la méchanceté des étrangers et qu’elle n’a jamais fait de mal à qui que ce soit.

Plus tard, à la fac, j’apprendrai que je dois maintenant payer pour avoir internet au bureau, et pas peu cher. Alors je paie encore, mais je décide en même temps d’installer internet chez moi, pour la première fois. J’avais longtemps préféré les lieux publics pour internet, de même que je suis très attaché à l’idée de bibliothèque pour les livres.

Et c’est maintenant que je réalise que l’internet est gratuit pour nous, les étrangers de Fudan. On nous a logé dans une résidence gardée, entre « experts », avec une connexion illimitée gratuite, alors que mes collègues chinois qui gagnent autant que moi doivent payer.

A très franchement parler, je préfèrerais vivre avec des Chinois, et que tout le monde paie le même prix pour tout, sans privilège et sans escroquerie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans universités
commenter cet article

commentaires