Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

17 novembre 2006 5 17 /11 /novembre /2006 11:05

Dans quelques jours, je retourne dans ma chère ville de Nankin pour donner une conférence à la médiathèque de l’alliance française. La bibliothécaire étant une jeune femme dynamique, elle m’a invité à m’exprimer une nouvelle fois dans ses locaux, et je m’exécute avec un plaisir non dissimulé.

Une conférence, c’est l’occasion d’approfondir un domaine qui vous intéresse mais que vous ne connaissez pas bien. La date butoir et l’idée de vous retrouver devant des gens qui vous jugent, tout cela vous oblige à faire quelques lectures et à vous faire une idée claire sur le sujet, car la vieille ficelle qui consiste à se cacher derrière une style universitaire, jargonneux et abscons est trop misérable pour l’utiliser après l’âge de trente ans.

Cette fois, ce sera « Littérature et voyage », car je ne sais toujours pas ce qu’est, au fond, la littérature de voyage. Et même, je ne suis pas certain que ça veuille dire quelque chose. Après avoir écrit cette conférence, je dois avouer ma circonspection, mes doutes et ma confusion : je ne crois pas que ce soit un genre littéraire, je ne crois qu’on puisse trouver un seul point commun entre tous les écrivains voyageurs (à part le fait que « ça voyage ») et j’imagine que les écrivains eux-mêmes n’aimeraient pas être classés dans une catégorie dite de voyages. Ils préfèreraient être considérés comme des écrivains tout court.

Je ressens donc un malaise à devoir parler de ce sujet car je ne crois pas fermement à sa validité. C’est la première fois que cela m’arrive. Alors je transforme l’événement en une occasion rêvée pour pouvoir parler d’auteurs que j’aime et qui méritent d’être mieux connus en Chine : Gao Xinjian, Nicolas Bouvier et Jean Rolin. Ces trois-là n’ont pas grand-chose à faire ensemble, mais c’est le privilège du conférencier voyageur, que voulez-vous, d’accoler et d’assembler comme bon lui semble.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Profs-Etudiants
commenter cet article

commentaires

Francois 26/11/2006 02:58

Bafouillade BIS , desole. En creusant un peu tu peux y trouver des choses interessantes.

Francois 26/11/2006 02:51

Non ton titre est tres bien et ta conference aussi surement(essaye le podcast audio et video ca peut etre sympa).
Tiens Segolene,c\\\'est curieux...quelle surprise je viens d\\\'effectuer le premier labsus numerique sur un blog car la propagande n\\\'est pas mon genre vraiment (vraiment !). Mais apres tout,je ne vois pas pourquoi l\\\'on devrait se resumer a un seul blog ou site, comme si l\\\'on pouvait se resumer en une seule page ou site et puis c\\\'est fatigant actuellement cette surenchere individualiste du MON , MA , MES (mon blog, ma femme , mes amoureuses, ma vie et mon nombril)c\\\'est vrai quoi a la fin.

Guillaume 25/11/2006 08:08

Comment se fait-il que si je clique sur le lien "site web" à côté de ton nom, François, je tombe sur le site de campagne de Ségolène Royal ? Fais-tu de la propagande ?
Sinon, oui, on peut se dire pourquoi pas un tel et un tel, lors d'une conférence sur les écrivains du voyage : comment omettre Michaux, Segalen et Simon Leys quand on parle de la Chine ? Je sais bien, mais c'est le problème du genre, ou bien on parle de trop de gens et on se perd dans les généralités, on finit par ne faire qu'un catalogue; ou bien on restreint ses sources pour privilégier un propos cohérent simple et visible, et on donne à lire un ou deux auteurs, à propos desquels on prend le temps de parler.  Certainement aurais-je dû choisir un titre moins général.

Francois 19/11/2006 15:48

Ca alors, moi aussi je vais bientot faire une conference en Suisse  sur mon experience de professeur de FLE en Chine et je prepare activement un article mais je reconnais que c\\\'est un exercice difficile et perilleux. C\\\'est un exercice de style difficile. En tout cas, c\\\'est un beau sujet que le tien , et il faudrait que tu  fasses un jour tout un billet sur la preparation d\\\'une conference car tu as l\\\'air d\\\'en savoir un bout sur la question, mais tu ne cites pas Kenneth White (un grand ecrivain -ecossais certes- et grand voyageur lui aussi, un grand ecrivain voyageur quoi ) qui a cree un concept fort interessant et qui s\\\'appelle \\\'\\\'Geopoetique\\\'\\\' . C\\\'est son livre sur le japon \\\'\\\'Les cygnes sauvages\\\'\\\' (un veritable livre de chevet pour moi ou il refait le parcours du celebre poete japonais Basho, inventeur du haiku sur les rives du Hokkaido) qui m\\\'a donne l\\\'envie de partir en Chine.  Ma`question est simple pourquoi cet oubli ? Et Malraux, et Claudel ? Mais ou va la france que diable ??