Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

18 novembre 2006 6 18 /11 /novembre /2006 05:57

Autour de l’université, des établissements font des cafés si chers qu’on est sûrs d’y trouver beaucoup d’étrangers. Le Café Tibet est plein de couleurs, d’une décoration « ethnique » et on y passe de longues heures dans des canapés, à lire ou à discuter.

Une population intéressante y traîne, celle des Chinois d’outre-mer qui viennent passer un an à Fudan pour apprendre le chinois. Ils parlent anglais avec, parfois, un accent américain qu’on dirait surjoué, affecté.

Un couple de jeunes Asiatiques s’installent sur une table, munis de leur ordinateur. Ils parlent entre eux un étrange dialecte chinois. Ce n’est pas la langue qu’ils parlent, qui est étrange, c’est leur façon de la parler. Ils n’ont pas la gestuelle des Chinois. Ils parlent mandarins comme s’ils parlaient l’américain. Je devine au bout d’un moment qu’ils sont frères et sœurs et qu’ils se sont fixés comme règles de se parler chinois pour pratiquer. C’est un réflexe fréquent en Chine, de pratiquer une langue étrangère sans étranger, mais c’est la première fois que je vois des étrangers parler chinois sans Chinois. Dans quelle étrange Babel entrons-nous ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans saveurs
commenter cet article

commentaires