Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

1 novembre 2006 3 01 /11 /novembre /2006 09:48

L’idée de l’enfant revenait constamment dans mon imagination. Faire un enfant avec une Chinoise, voir naître et élever un être qui vient de moi, je ressentais soudain cela comme un miracle hallucinant, de désirable comme rien d’autre au monde.

Je pensais à l’enfant plus qu’à la femme, en vérité, car si la femme peut me décevoir, l’enfant ne le pourrait pas. Il n’y a pas d’espoir mis sur l’enfant, il n’y a qu’un événement extraordinaire qu’il convient de vivre et d’incarner. 

Je pensais à l’enfant, et je pensais aux langues qu’il devrait parler. Ma femme parlerait avec lui en chinois, moi en français, et la langue officielle de la famille, serait l’anglais. On en ferait un polyglotte dès le berceau, il n’aurait plus à se soucier des langues étrangères, quel repos.

Je voyais des gens faire du taiji, sur le campus, et je pensais : « Mon gamin fera peut-être du taiji, lui aussi, quand il sera vieux. Ce sera un Chinois. Je vais faire un Chinois. » Mon enfant parlera couramment le chinois, il le fera sans fierté, sans arrogance. Il sera superbe et plein de classe, plein de sagesse, il sera d’une beauté sans égal. Mon enfant sera en avance sur l’Histoire, il aura les yeux un peu bridés et la tête ronde. Partout où il passera, les Chinois auront envie d’aimer la France et les Français d’aimer la Chine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans sexe-amour
commenter cet article

commentaires

ben 10/11/2006 11:03

Si j'utilise le futur, c'est bien parce que on ne reste un "ancien futur pére" que jusqu'à ce que cela cesse et qu'on devienne un ex-ancien futur pére pour redevenir un futur père, tout simplement, mais de maniére provisoire. "Si ça continue, il va falloir que ça cesse", comme chantait l'immortel Thiefaine.

Guillaume 08/11/2006 07:35

Merci mon bon Ben, d'essayer d'alleger mon coeur, apres ce camouflet qui fera de moi un ancien futur pere.

Ben 06/11/2006 09:53

"Desirable comme rien d'autre au monde" Certes, de nombreux parents ont tendance à positiver à outrance. Pour contre_balancer cette tendance, afin de te permettre de te faire une idée plus exacte, "nègativons" un peu: avant d'être polyglotte, ton futur fils ou fille comencera par hurler toutes les nuits, aprés quoi il y aura les maladies infantiles, les coléres, les problemes à l'ecole, puis l'interminable cauchemar de l'adolescence, et je m'arrête à ce que je connais. L'idée même de tenir un blog te paraîtra impensabe, tu considereras toute vie interieure comme un luxe inaccessible, et tu te mettras à faire du taiji pour te détendre, pour "prendre un peu de temps pour toi-même", selon l'horrible expression consacrée.