Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

8 septembre 2006 5 08 /09 /septembre /2006 04:19

Je lui promettais une carrière d’écrivain, à la Shan San, ce qu’elle rejetait avec mépris. Ecrire, pour elle, est une occupation pour jeunes gens oisifs. Elle veut se marier et, quand elle sera mariée, il est hors de question qu’elle ne s’occupe pas entièrement de sa famille. Alors, je contourne ses arguments, je lui conseille de ne pas arrêter trop tôt ses études, de se lancer dans la recherche, d’aller passer un an en France. Elle prétend être incapable de faire une thèse, et surtout, elle craint de devenir une intellectuelle célibataire alors que son rêve est d’avoir une famille « normale ». Vous me direz, pourquoi ne pas la laisser mener la vie qu’elle désire, tout simplement ? Pourquoi vouloir que tout le monde suive le même parcours que toi ? Je répondrai, d’une part, que cela n’a rien à voir avec mon parcours, et, d’autre part, que ses textes indiquaient une vie plus puissante, plus inventive, moins conformiste que celle dont elle prétend rêver.

Il y a encore autre chose. Ne pas laisser les filles qui ont du talent baisser les bras et jouer un rôle en retrait qu’elles croient être le leur. Qu’elle devienne mère de famille si ça lui chante, mais qu’est-ce qui empêche une mère de famille d’être cultivée, d’écrire, de fréquenter des étrangers ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans blogs
commenter cet article

commentaires