Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

2 septembre 2006 6 02 /09 /septembre /2006 10:27

Ce n’est pas pour frimer que je dis cela, mais j’ai acheté un MP3, et je marche dans les rues en écoutant de la musique. C’est d’autant moins pour frimer que le MP3 est notoirement démodé, déjà, détrôné par l’ipod. Je ne me fais pas d’illusion : quand j’exhibe mon MP3 dans le bus, je sais bien que les jeunes Shanghaiens me prennent pour un pauvre ringard.

Bref, j’écoute des chansons de groupes que j’ai enregistrés chez des amis en France, des groupes que j’imagine nouveaux, mais que vous connaissez peut-être déjà très bien : Dirty Pretty Things, Nouvelle Vague, Final Fantasy. Une mention spéciale pour les très beaux titres Roscoe de Midlake, et Postcard From Italy de Beirut.

Ecouter de la musique dans la rue change la perception de la ville. On a l’impression de vivre dans un clip vidéo. Les mouvements autour de soi ralentissent, les regards qu’on croise s’éternisent. Comme on identifie les chansons aux choses vues, les jeunes visages du campus de Fudan s’accordent très bien aux paroles adolescentes de Chanson triste de Yann Tiersen. De même, certains groupes anglais accompagnent parfaitement mes déambulations dans des rues postindustrielles et nocturnes, à la recherche d’un bus qui me ramènerait dans ma lointaine demeure.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans villes
commenter cet article

commentaires

Guillaume 06/09/2006 07:09

Merci les gars. Bon, si mes textes ont pour effet d'alleger les coeurs, moi je suis ravi, mais ca va occasionner une attente qui risque d'etre decue. Je vais m'efforcer de trouver des paroles plus joyeuses que celles qui me viennent en tete ces jours-ci. Ca me fera du bien a moi aussi. Tenez, c'est l'histoire d'un fou qui repeint son plafond... Oh! et puis ca attendra.

LG 04/09/2006 17:11

oscò c'est reparti .Et on est bien content, bon courage pour supporter l'éloignement.

Ben 04/09/2006 09:59

final fantasy, nouvelle vague, et beirut, belle programmation; je suis sûr que les shanghaiennes, ave leur ipod, écoutent des trucs vachement plus ringards. En ces jours sombres de rentrée, la découverte de ton nouveau blog représente un rayon de soleil, que dis-je, une illumination subite ou une conflagration nucléaire. Les vacances, c'est bien mais on se fait c.. quand on n'a plus tes textes.