Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

12 mai 2008 1 12 /05 /mai /2008 14:06
C'est l'effet papillon à l'envers. Une catastrophe qui cause des milliers de mort en Chine provoque, à la suite de répercutions infinies, un tremblement d'aile de papillon dans une province éloignée.
La terre a tremblé dans le Sichuan, à 14h28 aujourd'hui, et la secousse a été perceptible jusqu'à Shanghai et Pékin.
Un séisme d'une magnitude de 7,8 sur l'échelle de Richter, selon l'agence Xinhua. Nul doute qu'un cortège de victimes va être dénombré dans les jours à venir, sauf si, par extraordinaire, l'épicentre est situé dans les montagnes isolées du plateau tibétain.  
En tout cas, croyez-le, croyez-le pas, à Shanghai, je n'ai rien ressenti. Pourtant je suis sensible aux tremblements, surtout quand ils viennent des autres. J'ai marché, je me suis couché à plusieurs reprises, j'ai corrigé des mémoires pieds nus dans un parc, j'ai fait du vélo, mais non, rien de rien.
Autour de 14h28, néanmoins, je dois reconnaître que j'ai ressenti une forme de fatigue, quelque chose qui m'a conduit à adopter une position horizontale, et il est possible que j'aie glissé dans le sommeil à ce moment-là. Serait-ce un effet du tremblement de terre, comme une profonde et vaste berceuse ?
Il faudrait alors que je me souvienne de mes rêves. On ne sait jamais, il y aurait peut-être une découverte à faire. De quoi rêve-t-on quand on est bercé par le grondement de la tectonique des plaques ?
De papillon, comme mon ami Zhuang Zi l'a fait autrefois ? Et si l'effet papillon venait de là : on se rêve en papillon chaque fois que la terre tremble ? Et après, en les observant, on s'est mis à extrapoler sur les effets en chaîne d'un coup d'aile de papillon. 
Mais bien sûr, on ne va pas demander aux sinistrés du Sichuan de nous raconter leur rêve au moment où il va falloir faire appel à l'aide internationale, et fouiller les décombres, et reloger tout le monde... 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Santé
commenter cet article

commentaires

michel jeannès 24/05/2008 10:15

je réalise que ce billet est construit sur l'inversion de la phrase de Malraux (attribuée à): "Quand la Chine s'éveillera, le monde tremblera" devient "quand la Chine a tremblé, le Monmonde du narrateur ne s'est non seulement pas éveillé mais endormi."Pouvoir mystérieux de la sémantique...

michel jeannès 21/05/2008 11:09

"Rien ne prouve que l'éléphant blanc d'un jour ne se transformer pas en magnifique papillon bleu" (poème zen).comme-en-terre: L'éléphant est fréquemment associé au tremblement de terre, de par son poids . Or l'éléphant et le papillon ont ceci de commun qu'ils sont tous deux des animaux à trompe et à grandes oreilles zélées.

damien 17/05/2008 04:09

T’as raison Pierre, de tout façon ils sont tellement endoctrinés les chinois, qu’est-ce que tu veux qu’ils comprennent aux français, hein ? Et comme tu dis, qu’est-ce que ça pourrait nous apporter, n’est-ce pas ? En vérité, on a pas besoin d’eux et ils n’ont pas besoin de nous, alors que chacun reste dans son pré carré avec ses idées et les vaches seront bien gardées !
D’ailleurs, s’ils ont une mauvaise image de nous, c’est pas de leur faute, c’est la faute du gouvernement chinois qui a pas su leur expliquer l’exception culturelle française !

Pierre 16/05/2008 19:33

" Voilà qui eut sauvé des vies, et oui, je le dis aussi, tant pis pour
ceux qui trouveront ça cynique, voilà qui eut restauré, télévision
chinoise à l’appui, l’image de la France en Chine, et ce pour un coût
dérisoire."L'image de la France en Chine...qu'est-ce qu'on s'en tape.

Guillaume 15/05/2008 00:55

Tu n'as pas tort, Damien, mais pour l'instant, et sans vouloir être cynique non plus, c'est surtout l'image de la Chine que cela va adoucir, si on n'écoute pas trop les discours officiels de Wen et le déversement larmoyant de louanges aux militaires que les médas diffusent. En gros, si on s'arrange pour ne pas entendre les conitunelles formules du type "la Chine s'en sortira, la Chine vaincra, la Chine réussira", les malheurs accumulés sur ce pauvre peuple finira bien par amener les Occidentaux à les regarder d'un oeil plus tendre.