Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

9 avril 2008 3 09 /04 /avril /2008 17:19

Avec l'intervention du sénateur Jean-Luc Mélanchon, anti Dalai Lama et pro-chinoise, je crois qu'on démontre avec éclat que chacun a le droit de s'exprimer dans un système de presse indépendant.

Il est difficile de défendre les médias officiels chinois pour une raison simple : ils ne font pas ce qu'ils veulent. Les informations qu'ils donnent peuvent être vraies, c'est une possibilité. Mais on ne peut pas se fier à eux car personne ne peut, à l'intérieur de ce système, dénoncer des erreurs éventuelles ou des contre-vérités s'il y en a.
Or, à l'occasion des événements lors de la cérémonie de la flamme olympique, Dieu sait que des Français se sont exprimés pour rejeter les manifestations qu'ils jugent anti-chinoises.
Mélanchon ne dit pas que des bêtises, sur son
blog, je suis assez d'accord pour reprocher à l'idéologie ambiante de cacher une sourde tendance au racisme anti-chinois. Mais je crois qu'il est dommage qu'il présente les faits historiques avec tant de négligence, tant d'ignorance et d'agressivité anti-tibétaine. Son argumentation est brouillonne ; il confond la situation du Tibet avant l'invasion chinoise et la figure actuelle du Dalai Lama, comme si ce dernier avait pour projet de rétablir le servage.  
C'est certainement contre productif, mais cela relance le débat. Le débat a le mérite d'exister même si les termes sont mal posés, et si cela pouvait contribuer à ce que l'on se penche un peu sérieusement sur l'histoire de la Chine, alors tout ne serait pas perdu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Pierre 19/04/2008 03:00

Quand je pense que Mélenchon est un ancien trotskiste...comme Wolfowitz, comme Robert Ménard, comme Jospin...le trotskisme mène à tout.Blague à part, le Mélenchon dit vraiment un tas de conneries, notamment dans les dates, et l'argumentaire qu'il développe n'est pas très différent de celui des apologistes de la colonisation française.Ce qui est révélateur, c'est de lire les réactions de gens, qui selon leurs proprs dires "ne connaissent rien à l'histoire du Tibet", pour qui il est subitement devenu une idole parce qu'il ne dit pas "la pensée unique". C'est bien révélateur du climat intellectuel qui règne en France, où personne ne se préoccupe de rechercher la vérité, mais tout le monde cherche à être à la mode (je pense autant à Robert Ménard qu'à Mélenchon, des gens qui trouveraient atroce de se renseigner avant de l'ouvrir).

damien 14/04/2008 14:12

Qques lignes de Pierre Haski sur le sujet:

http://www.rue89.com/chinatown/pour-melenchon-il-ny-a-jamais-eu-dinvasion-chinoise-du-tibet

ebolavir 14/04/2008 04:30

J'aime bien Jean-Luc Mélenchon, qui s'habille comme un mafieux de cinéma avec pardessus et chapeau, et qui a autant de mal que Clotilde Courau à faire écrire son nom correctement.

Sur le fond, il a raison. Il faut lire les commentaires des lecteurs du Monde aux articles (des gens instruits et aisés, qui paient 6 euros par mois le plaisir de s'exprimer): "boycottons la Chine, qui opprime le Tibet, méprise les droits de l'homme, construit des centrales électriques au charbon qui font des gaz à effet de serre, accapare les commerces du 18e arrondissement de Paris, élève des chiens pour les manger, est dirigée par des gens corrompus, fabrique des jouets dangereux, prend le travail des travailleurs ... (j'arrête, ça remplirait la page)". Plein de gens, et de bons amis à moi pour commencer, n'acceptent pas que des gens qui devraient être pauvres et terrorisés étalent leur prospérité (pour ceux qui y sont), leur certitude que c'est mieux qu'hier et que ça ira mieux demain (pour ceux qui n'y sont pas), et en général leur certitude que leur pays est le plus grand et leur civilisation la plus ancienne et la plus rayonnante, et que le monde est en train de le réapprendre. Certes, en France c'est tout le contraire (à commencer par la nécessité sociale d'étaler sa misère). Alors on cherche des méchants au dehors. Et on paie des gens pour entendre ce qu'on a envie d'entendre; Le brave Mathieu Ricard (le Tibétain qui parle si bien le français) le sait. Qu'est-ce qui lui arriverait s'il ne disait que la vérité (et pourtant ça suffirait à sa cause).