Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

5 avril 2008 6 05 /04 /avril /2008 01:00

Dans les récits de voyages d’Auguste Haussmann (1843-1845) ou d’A. Raquez (1900), et les chroniques tenues par les rares Français qui font paraître « L’écho de Chine », la ville chinoise de Shanghai est invariablement décrite comme puante et sale. Cela continuera jusqu’à Albert Londres qui proposera de faire fortune en vendant des pinces à linge à l’entrée. Les Occidentaux s’installent non loin avec leurs propres étrangers. Les Anglais ont leurs Sikhs, les Français leurs Annamites. Les Chinois ne sont pas admis dans les concessions étrangères, jusqu'à la révoltes des Taiping qui fait refluer des centaines et des milliers de Chinois qui cherchent refuge dans ces îlots européens surprotégés.
Commencent alors la grande ambigüité, qui ne cessera plus, entre étrangers et Chinois. Shanghai va protéger des Chinois tout en les méprisant, les étrangers vont épauler le gouvernement chinois dans sa lutte contre les Taiping mais en restant plus ou moins ennemis. Shanghai va développer l'économie de la région tout en gardant une mauvaise réputation aux yeux des locaux.
Même acceptés dans les concessions étrangères, les Chinois - même riches - sont exclus de nombreux lieux publics et de lieux de loisirs. Les récits parlent parfois des Chinois de Shanghai avec mépris. Des poèmes s’en moquent même avec racisme et une lourdeur rare. On y lit aussi le récit d'émeutes assez violentes : en 1898, les Chinois qui de la concession français avaient fait un cimetière d'un terrain vague. Quand les promoteurs ont voulu construire, les révoltes durèrent plusieurs jours, il y eu des morts.

La ville européenne n’inspire pas beaucoup plus les plumes de la belle époque. Segalen écrit à sa femme combien il déteste la ville. L’église Xu Jia Hui, et tout le quartier, tout cela le dégoûte. De nombreux esthètes actuels persistent dans ce sentiment : Shanghai, ce n’est pas la Chine éternelle.

Bref, Shanghai coloniale est loin d’être glamour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans villes
commenter cet article

commentaires