Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 10:33

J'ai été absent pas mal de temps car on m'a volé mon ordinateur, mais j'ai déjà raconté cela mainte et mainte fois.

Dans la section Toshiba du centre commercial de mon quartier, Wu Jiao Chang pour ne pas le nommer (mon quartier, pas le centre commercial), un groupe d'au moins cinq jeunes hommes rouillaient et fumaient. Le temps que j'attende le portable que je voulais acheter, modèle Satellite L203, 4800 yuans (prix réduit à 4300 yuans) j'ai eu le temps d'observer leur manège.
L'un d'entre eux, à peine pubère, jouait à une console de jeu. Il s'excitait sur sa petite machine avec feu. Un autre, plus grand et plus gros, lisait un livre. Oui, un livre, en plein stand Toshiba. Les autres allaient et venaient. Le vendeur s'occupait de moi, il me conseillait, il essayait de me vendre des choses, que je refusais systématiquement. Il me montra un DVD intitulé "Vista" et me demandait si je voulais qu'on l'installe sur ma nouvelle bécane. Faites comme vous voulez, je n'y connais rien. Il m'apprend que cela coûte beaucoup d'argent, mais que pour moi ce sera beaucoup moins cher. "Laissez tomber, alors."
Je vis alors que les jeunes qui traînaient n'étaient pas des clients qui attendaient leurs machine, comme moi, mais des sortes de simili employés, des gens qui travaillaient plus ou moins là, en cas de besoin. Comme les restaurants et les bars qui ont un personnel pléthorique, les stands de vente font aussi vivoter tout un petit peuple dont le voyageur se demande s'il ne serait pas plus à sa place sur les bancs de l'école. A son âge, le petit peuple, il aurait encore des choses à apprendre, me semblait-il, comme l'anglais par exemple, pour vendre des machins à tous les étrangers qui résident à Shanghai quelques mois, ou quelques années. Je ne lui ai rien dit rien car vu mon niveau de chinois, le petit peuple se serait à juste titre bien foutu de moi.
A ma grande surprise, mon vendeur installe quand même "Vista" sur mon ordinateur. J'avais pourtant dit non. Va-t-il me le facturer ? Il arrive que les vendeurs me mettent devant le fait accompli, comme ça, mais je refuse toujours et je paie le prix convenu. Ils insistent alors avec le sourire puis acceptent dans un mouvement de tête qui semblent dire : "Ah toi, alors, tu as la tête dure, à ce qui paraît."   
Non, il ne me facture rien de plus. Il me donne sa carte de visite et me serre la main.
Sur le chemin du retour, je repense à ces jeunes gens qui jouent aux jeux électroniques. Il paraît que les nouvelles technologies sont les secteurs porteurs, les signes de modernité d'une nation et d'une économie. Faut-il que je fasse un effort pour m'y intéresser un peu ?
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans villes
commenter cet article

commentaires

Guillaume 07/03/2008 12:01

Quoi ? Voulez-vous dire que mon vendeur était en fait un arnaqueur ? Là je suis déçu. Et quoi ? Les systèmes d'exploitations sont déjà installés ? Alors là c'est un monde qui s'écroule. J'étais sûr que c'était la croix et la bannière pour installer ces machins. Bon, eh bien j'ai bien fait de me méfier et de dire non.

ebolavir 07/03/2008 02:06

Très jolie, la tentative d'arnaque. Quand un ordinateur arrive dans le magasin, son système d'exploitation (les machins écrits dans la mémoire et sur le disque, sans lesquels c'est une ferraille morte) est déja installé. En ce moment, c'est Vista. Sur la machine que j'utilise en ce moment, et sur celle qui a été volée, c'était XP. Essayer de vendre une deuxième fois l'installation, ça peut marcher. Le vendeur n'a rien installé du tout. Il a gardé la face et montré sa générosité.

A part ça, oui, il faut essayer de comprendre ce qu'il y a dans les jeux video. Quand je vais au cybercafé, entre un gars qui des textes de l'ACLU (american civil liberties union; le site n'est pas censuré), et un autre qui joue à un jeu de tuerie, les deux du même age, je me dis que je ne suis pas à jour de ce qu se passe.

michel jeannès 06/03/2008 11:44

Cette situation me rappelle le film "L'arnaque" où tous les personnages dans une salle de turf, font partie de la même bande dans le seul but d'arnaquer un seul type.Malin ce jeune commerçant qui donne d'abord. Il récupèrera le client en aval lors du prochain vol.