Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

24 octobre 2007 3 24 /10 /octobre /2007 09:34

ile-coeur-de-riviere-forgerons-5.jpg

Quand ils écrivent sur leurs grands-parents, les étudiants chinois dressent presque tous le même portrait. De vieux sages, travailleurs et frugaux, mais surtout méditatifs et silencieux. Et souriants et dévoués.

Des mots reviennent de copies en copies, qu’ils ont dû pêcher dans leur dictionnaire électronique : « diligent », « économe »,  « collation », « aimablement », « jouir », « usage », « érudit », « éminent ». Des mots qu’on retrouve dans la conversation de nos amis, quand ils ne sont pas encore occidentalisés, et qui rend leur français si fleuri, si agréable, comparé à celui de nos voisins européens.

Une étudiante, pourtant, a écrit un portrait un peu original : sa grand-mère était une aristocrate, ou venait d’une famille bourgeoise, et a dû épouser un « camarade » lors de la révolution culturelle. Elle n’a jamais rien su faire de ses dix doigts, et c’est la mort dans l’âme qu’elle fait la lessive pour son mari. L’après midi, elle va suivre des cours d’université uniquement pour échapper à la corvée des repas. Quand elle rentre, le grand-père a fait la popote, elle mange et elle critique ce qui est dans l’assiette, ce qui met le vieux dans tous ses états. Après s’être copieusement engueulés, ils se promènent, pour digérer, le long d’un canal ou dans un parc.

Minsu-Bowuguan-028.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans Profs-Etudiants
commenter cet article

commentaires

jeanne 27/10/2007 22:24

Bonjour GuillaumeJ'ai beaucoup de sympathie pour la grand mère indigne.. ayant avec elle quelques points communs..J'ai perçu en Chine un "télescopage" entre générations, compte tenu des transformations économiques et sociales en hyper accéléré. Les changements radicaux de lieux de vie (déplacements de populations)ne semblent simples, ni pour les parents et grands parents , ni pour les enfants de tous âges

Guillaume 24/10/2007 15:25

C'est une vraie question, Xiao Bob. De nombreuses productions linguistiques sont en effet dénuées de contenus propres, et ne sont là que pour remplir un espace. Mais c'est le propre de l'administration, je pense, et de tout ce qui est administratif. Le discours de Hu, lors du congrès, faisait paraît-il 64 pages, et on n'en a pas tiré un article entier d'idées, ou de propositions, ou de prise de position. Alors, oui, comment pourrait-on traduire "langue de bois"?

xiao-bob 24/10/2007 15:00

Très drôle  ce portrait de "grand-mère indigne" et si peu langue de bois, mais qui lui aurait couté cher sous le grand timonier.Quelle expression utilise-t-on en chinois pour dire "langue de bois"