Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Archives

30 août 2007 4 30 /08 /août /2007 09:57
Dès l’aéroport, l’odeur de la Chine m’est revenue. Il paraît que c’est l’odeur de l’Asie, et qu’on la retrouve aussi bien au Vietnam.

Une odeur entêtante, saturée, qui va avec la chaleur humide. Une odeur organique, qui provient peut-être des haleines mélangées, ou d’aliments longuement cuits, une odeur impossible à décrire.

La première fois que je suis venu en Chine, je l’avais déjà remarqué mais elle n’était pas distincte de toutes les autres sensations. Les premiers jours, cette odeur ne me plaisait pas, elle me rendait malade, ou était concomitante à la maladie que j’attrapais très rapidement. Elle me coupait l’appétit. Ou était-ce la maladie qui me coupait l’appétit ? Ou le décalage horaire, ou la chaleur ?

Mais cette fois, je l’apprécie, elle est pour moi annonciatrice de bonnes bouffes, de saveurs, de langueurs.

Dans le hall des arrivées de l’aéroport, les femmes chinoises, en robe, en sandales et la peau luisante, me ramènent violemment en Chine. J’en regarde une ou deux, longuement, mes yeux ont besoin de se repaître d’elles pour imprimer durablement le changement de pays.

Je quittais Paris où il faisait moins de quinze degrés, et je suis à Shanghai où il en fait trente. Je passe à un autre mode d’existence, plus lent, plus méditatif. Il faut maintenant trouver des parades contre la chaleur et l’humidité.

L’odeur s’est manifestée très nettement encore en sortant du taxi quand je suis arrivé chez moi, mais je m’empresse de noter cette sensation car elle disparaît vite. Après ma première sieste, je ne la perçois plus vraiment et, demain, elle sera sans aucun doute parfaitement intégrée à mes sens et à mon corps. C’est-à-dire qu’elle aura disparu.

Partager cet article

Repost 0
Published by Guillaume - dans saveurs
commenter cet article

commentaires

Guillaume 31/08/2007 05:50

Bounou chançou Lougavatch, embraciou la familou.

ub lougavatch 30/08/2007 17:00

et zou! c'est reparti. Les enfants vont rentrer de l'ecole d'ici peu , c'était une grande première pour Marilou et toute sa generation.Bonne idée que de nous montrer des  vidéos, cela parlera bien aux illétrés de mon espece. Boun astré per l'annado ké bén, é passo pla lou boundzour als chinèzes de poulido boulounta. A léou !